Quelques remarques :

1  On voit bien que l'incendie du 22/10/2009  n'a que partiellement endommagé les plantes. La reprise s'est opérée  même pendant la
     mauvaise saison.
2.  Le nombre de plantes par unité de surface est plus faible qu'on aurait pu le penser avant la disparation de 90% du  feuillage. L'arrachage des pieds ne devrait pas être une tâche insurmontable. Notre recommandation serait d'utiliser la zone comme "une zone test" afin de procéder à différents essais d'éradication. L'affaire pourrait être encore moins difficile si la méthode du bâchage arrivait à tuer à 100% chaque pied.